L’art de la langue de bois par Bruno Le Maire

Je dis que Nicolas Sarkozy est aujourd’hui un des problèmes de la France et parmi les principaux problèmes qu’il faut régler [...]Dominique de Villepin, le 7 novembre 2010.
LA phrase de la semaine, devenue immédiatement le sujet préféré des radios. Chaque homme politique invité dans une émission a le droit à son lot de questions sur les propos de de Villepin et sur le prochain remaniement.

Un exemple parmi tant d’autre : Bruno Le Maire. Cerise sur le gâteau, c’est un ancien villepiniste.

Première étape : la victimisation. Ce sont des propos qui sont violents à l’égard de l’ensemble du gouvernement et à l’égard de toute la majorité. Franchement Bruno, tu t’es entendu ? Tu n’as pas l’impression d’en faire un peu trop ? Toute la majorité ? Non non, ton ancien pote Dominique n’a une dent que contre Nicolas. Et puis il faudrait arrêter un peu avec cette majorité nombriliste, vous n’êtes pas les seuls élus.

Deuxième étape : le mensonge. [Nicolas Sarkozy] a permet au pays de sortir [de la crise] avec le moins de difficultés possibles : une croissance qui se tient et un chômage que nous avons réussi à maintenir. Alors là Bruno, soit tu as de très mauvais informateurs, soit tu nous prends vraiment pour des cons. Dans l’un ou autre des cas, je t’invite à faire un tour sur le site de l’INSEE et à regarder plus particulièrement le graph de la variation du PIB qui fait le yoyo, ou le graph du taux de chômage qui est remonté en flèche après 2008.

Un commentaire »

  1. De l’actualité récente on peut déduire qu’il n’y a plus de doute à propos des projets de Villepin. Mais somme toute, un second tour Villepin – DSK ne redonnerait il pas du clinquant à la 5ème République ?

    Commentaire par Audrey — Dimanche 21 novembre 2010 @ 16:09

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire